Le baromètre de satisfaction action sociale 2020

La branche retraite délivre des prestations individuelles d'action sociale aux retraités qui font l'objet d'une étude annuelle dont les objectifs sont de mieux connaître les profils et typologies des bénéficiaires (conditions de vie, comportements, besoins et attentes), dévaluer leur niveau de satisfaction par rapport aux services proposés, identifier les axes d’amélioration, et, nouveauté liée à la crise sanitaire, échanger sur la période de confinement et identifier les difficultés observées.

Ce baromètre quantitatif a été réalisé auprès d’un échantillon de 4 575 personnes au niveau national (dont 250 pour la circonscription de la Carsat Nord-Est), échantillon tiré aléatoirement et construit selon la méthode des quotas, de manière à être représentatif de la population des bénéficiaires. Cette représentativité est assurée par genre et par tranche d'âge, et pour chaque caisse. L’échantillon a été interrogé par téléphone entre le 19 mai et le 12 juin 2020.

Depuis le 1er janvier 2020, les aides dont bénéficient les retraités travailleurs indépendants sont gérées par l’Assurance Retraite. Cette étude a donc été également menée auprès de 500 de ces assurés, échantillon interrogé par téléphone entre du 6 au 17 juillet 2020. Au final, il apparaît que le portrait type du bénéficiaire Travailleur Indépendant, est relativement proche de celui du Régime Général. Ils sont nombreux à avoir eu des difficultés à se positionner sur l’évolution de leur prise en charge entre les deux organismes. Néanmoins une grande partie d’entre eux constate que leurs prestations sont identiques voire meilleures qu’avant grâce à une qualité de service bonifiée. A noter qu'ils sont unanimes : aucune amélioration n’est à suggérer, pour l’instant tout leur convient. Certains rares insatisfaits font écho à un remboursement plus important, plus de réactivité ou encore davantage de communication.

Les résultats nationaux des deux études sont globalisés ci-dessous.

Barometre-satisfaction-AS-Synthèse.png

En synthèse, l’indicateur global est mesuré cette année à 89% avec un intervalle de confiance compris entre 88% et 90%. Un résultat en déclin, c’est en 2015 la dernière fois qu’un score aussi faible a été enregistré.

L’indicateur ARDH (Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation) est cette année en baisse de 4 points, et retrouve un niveau équivalent à celui de 2018 (84%). Le niveau d’appréciation de la phase d’évaluation des besoins diminue d’un point (92% contre 93% en 2019). Les prestations du PAP (Plans d'Actions Personnalisés) sont satisfaisantes pour 87% des bénéficiaires, un résultat stable depuis plusieurs années maintenant. L’aide au logement connaît également une baisse de satisfaction, son indicateur perd deux points par rapport à l’an passé (93% vs 95% en 2019) mais reste à un très bon niveau.

L’impact du confinement sur le moral des bénéficiaires a été marquant : près de la moitié s’est sentie seule pendant cette période. L’absence et en conséquence le manque des proches est la principale raison évoquée par ces derniers. Ils sont un tiers à avoir déclaré s’être sentis plus fragilisés qu’auparavant au niveau de leur santé. Le sentiment de vulnérabilité par rapport au virus est fort pour cette catégorie de la population. 4 bénéficiaires sur 10 ont été contactés pendant le confinement, généralement par la mairie mais aussi par les caisses de retraite. Un geste apprécié et réconfortant pour la majorité durant cette période d’isolement.

Contact :

Marie-Astrid BERTRAND - marie-astrid.bertrand@carsat-nordest.fr - Tél : 03 83 34 49 08