Vous avez exercé une activité en France et à l'étranger

Vous effectuez ou avez effectué une partie de votre carrière à l’étranger, vous avez peut-être des droits en matière de retraite : rachat de cotisations, calcul de votre retraite, retraite de réversion, démarches, etc...

Vous partez travailler à l'étranger et votre employeur ne cotisera pas pour votre retraite au régime général : l'assurance volontaire vieillesse peut être une solution pour assurer votre retraite en France. Vous pouvez, en effet, sous certaines conditions, adhérer à  l'assurance volontaire vieillesse.

C'est la Caisse des Français de l'Etranger (CFE) qui gère, pour le compte de l'assurance retraite, cette protection qui doit faire l'objet d'une démarche volontaire de votre part.

L'adhésion doit s'effectuer dans les 2 ans qui suivent le début de votre activité hors de France. Elle ne dispense pas de cotiser au régime local de retraite du pays dans lequel vous allez travailler et de percevoir une retraite selon la réglementation propre à ce pays, qu'il y ait une convention ou pas.

Vous souhaitez partir vivre à l’étranger ? Le Centre de liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss) vous informe sur vos droits et démarches ainsi que sur les conditions d’affiliation au régime de sécurité sociale du pays de résidence.

Sites utiles

Site de l'assurance retraite - périodes internationales : quelle prise en compte ?

Caisse des Français de l'Etranger (CFE)

Centre de liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss)

INAS-ATIEF - Aide aux travailleurs italiens en France

  • facebook
  • twitter
  • email