Le risque cancérogène

Une priorité nationale pour la branche Accident du Travail et Maladie Professionnelle

L’amélioration de la prévention des cancers professionnels est retenue comme action prioritaire de la branche AT/MP dans le cadre de la COG (Convention d’Objectifs et de Gestion) pour la période 2014-2017

Pourquoi ?

Le cancer est la première cause de mortalité en France. En 2012, 355 000 nouveaux cancers ont été diagnostiqués et le nombre de personnes décédées par cancer est estimé à 148 000. Le cancer est une maladie complexe, dans laquelle de nombreux facteurs entrent en compte : comportementaux, environnementaux, génétiques mais aussi professionnels.
L’origine professionnelle des cancers est fortement suspectée dans 4 à 8 % des cas, ce qui représente entre 11 000 et 23 000 nouveaux cas par an (source Institut national de veille sanitaire - InVS). Pour les ouvriers, la part des cancers attribuables aux expositions professionnelles serait de 20 %.

Comment ?

L’engagement du service prévention de la Carsat Nord-Est porte d’une part, sur une meilleure connaissance des cancers professionnels dans le double but d’une indemnisation légitime des victimes et de la production d’indicateurs plus représentatifs et, d’autre part, sur la prévention en agissant sur les facteurs d’exposition pour éviter les cancers professionnels à l’échéance de 10, 20 ou 30 ans.
Un effort particulier concerne la prévention en agissant sur les facteurs d’exposition.

Il a été décidé pour la période de 2014 à 2017 de poursuivre notre effort d’accompagnement vers des secteurs pour lesquels les retours d’expérience, nous permettent d’apporter aux entreprises des solutions techniques éprouvées et dans la majeure partie des cas bénéficiant d’aides financières. Il est notamment prévu de poursuivre notre action vers les activités suivantes :

  • chaudronnerie, construction métallique, fabrication d’équipement,
  • nettoyage à sec,
  • centres de contrôles techniques VL et PL,
  • réparation de véhicules à moteurs

Offre de service

Chaudronnerie, construction métallique, fabrication d’équipements :
Il existe différentes solutions pour supprimer ou à défaut diminuer les expositions aux fumées de soudage. Les mesures à mettre en place dépendent des techniques de soudage que vous utilisez, de la taille, de la forme des pièces que vous fabriquez et des contraintes organisationnelles qui pèsent sur votre entreprise. Les Contrôleurs de sécurité et Ingénieurs conseil du service prévention peuvent vous aider dans votre démarche.

  • Contacter le 0821 105 405 (prix d'un appel local depuis un poste fixe)

Nous mettons également à votre disposition un ensemble de documents techniques qui peuvent vous aider sur cette thématique.

L'air respiré dans les centres de contrôle technique est facteur de risque pour la santé des salariés. Des solutions prévention existent, liées à l'utilisation d'équipements techniques adaptés, ou à l'organisation du travail en fonction de votre activité. La Carsat peut vous aider dans votre démarche de prévention.

Les documents suivants peuvent vous aider à mettre en place votre démarche :

Réparation de véhicules à moteurs :

Concrètement, nous vous proposons nos services pour vous assister dans :

  • l’évaluation du risque CMR,
  • le repérage le plus exhaustif possible des agents CMR qui peuvent être présents aux postes de travail.

Consultez les Fiches d'Aide au Repérage (FAR)
FAR 0 qui présente la collection FAR
la liste des FAR

  • la recherche de solutions de prévention adaptées pour supprimer, ou à défaut réduire les risques en privilégiant la substitution des agents cancérogènes

Consultez les Fiches d'Aide à la Substitution (FAS)
FAS 0 qui présente la collection FAS
la liste des FAS

Pour en savoir plus

vous pouvez consulter le site

Les substitutions disponibles sur ce site ont été recensées sur la base des informations fournies par les entreprises et/ou dans le cadre de collaborations avec la CNAMTS.
Le site est un outil d'aide à la substitution mais en aucun cas, il n'a vocation à fournir des exemples de substitution "prêts à l'emploi". En effet, chaque exemple nécessite une évaluation des risques liés à son utilisation avant sa mise en oeuvre. Cette évaluation doit être faite en fonction de l'ensemble des conditions propres à l'environnement de travail de l'utilisateur et de tous les dangers avérés et potentiels que présente la substitution considérée.

Si vous êtes intéressé par cette démarche de prévention, vous pouvez contacter le 0821 105 405 (prix d'un appel local depuis un poste fixe).

Pour en savoir plus, notre brochure d'information et notre guide d'évaluation des risques.
La prévention des cancers professionnels dans les activités du BTP :

Principaux cancers d'origine professionnelle

Des cancers essentiellement broncho-pulmonaires mais pas seulement.
L'amiante est le facteur de risque le mieux connu pour la localisation broncho-pulmonaire mais il en existe d'autres comme les rayonnements ionisants, la silice, les métaux ou encore les hydrocarbures aromatiques polycycliques.

D'autres cancers peuvent également être d'origine professionnelle, notamment :

  • le cancer de la vessie, les facteurs de risques professionnels connus sont certaines amines aromatiques, l'utilisation de goudrons, huiles et brais de houille, des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) classés cancérogènes par le CIRC,
  • les cancers naso-sinusiens (nez, fosses nasales et sinus), les principaux facteurs de risques professionnels connus sont les poussières de bois, certaines formes de nickel, de chrome, le formaldéhyde,
  • certaines leucémies, liées à des expositions au benzène ou aux rayonnements ionisants.
Pour en savoir plus

en finir avec le cancer de la vessie en milieu professionnel - INRS - AE7, 2009

Partager :
  • facebook
  • twitter
  • email